6.27.2016

Le Chemin de Saint Jacques de Compostelle #1

http://www.lilikus.be/2016/06/le-chemin-de-saint-jacques-de.html

J'ai un peu traîné avant de reprendre ma place à mon bureau devant mon ordinateur pour vous écrire. Je pense que j'avais besoin d'un peu de temps pour me remettre petit à petit dans ma vie ici. Et puis même si chaque retour de voyage est très différent, celui-ci et vraiment particulier. Comme vous le savez sûrement, début mai, je partais pour le Chemin de Saint Jacques de Compostelle. Je suis partie du Puy en Velay et j'ai marché jusqu'en Espagne durant un mois et demi. Je ne sais pas vraiment comment décrire ce que ce voyage (cette longue marche, plutôt) m'a apporté. Je partais dans l'idée de me retrouver seule face à moi-même, comme une sorte de thérapie en accéléré. Je ne sais pas si ça a marché. Mais je me sens plutôt bien (même si mon retour est quand même assez difficile, je dois l'avouer). Moi qui ne partais pas du tout entraînée, complètement naïve sur la difficulté de la marche qui m'attendait et sur la façon dont fonctionne ce petit monde sur "le chemin", je suis quand même assez fière de mon parcours : 900 km parcourus à travers la France et l'Espagne.

Certains ont peut-être vu mes quelques clichés postés sur Instagram. Si vous saviez comme vos petits messages encourageants m'ont fait plaisir (virtual hug). Et le plaisir procuré à chaque photo prise le long de ce chemin (magique ?). J'ai découvert à quel point la photographie me tenait à cœur. A travers les rencontres (et je peux vous dire qu'on en fait, des rencontres !), j'ai appris pas mal de choses sur moi-même. C'est un voyage très enrichissant et même si je n'ai pas l'impression d'avoir plus de "réponses" qu'avant à mes questions, je sens que quelque chose a changé en moi. Dans ma manière d'aborder les différentes choses de la vie. Je ressens une sorte de sérénité qui fait vraiment du bien (ouf, elle est là). Mais j'avoue avoir un peu peur qu'elle parte en courant après quelques semaines de retour au quotidien. A moi de faire en sorte qu'elle reste à mes côtés encore longtemps.

A toutes celles et ceux qui hésitent encore à partir, je ne peux que recommander de le faire. La bienveillance est reine sur le chemin. Les rencontres sont riches et simples. Sans oublier les paysages qui sont incroyables.

Si vous avez des questions spécifiques, n'hésitez pas à les poser dans les commentaires et j'essayerai d'y répondre dans un prochain article. Je reprends mes marques tout doucement également ici sur le blog. Chaque chose en son temps.

Je vous embrasse.

15 commentaires:

  1. Tu sais, tu m'as donné très très envie de le faire, ce chemin, rien qu'avec tes photos et ce que tu disais sur Instagram. A tel point que j'ai commencé à lire des récits (En avant, route ! par exemple). Et pourtant, mon père l'a fait il y a 5 ans, et jusqu'à présent, ça n'avait pas fait tilt comme ça (mais pour moi, c'est bien plus compliqué car je suis terriblement insomniaque, donc il faudrait déjà que je trouve le moyen de dormir chaque soir dans un endroit différent avant de pouvoir partir et pour le moment, c'est impossible).
    J'ai hâte de lire plus de ton récit et de voir plus de photos !
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Mona, ça me fait super plaisir d'avoir pu te donner l'envie de le faire :-) Je comprends ton problème concernant le sommeil. En effet les auberges en chambre de 12 avec gros ronfleurs n'est pas la meilleure solution quand on est insomniaque (mais les bouchons d'oreilles existent ;-) Tu le feras quand tu le sentiras, et je suis sûre que ça te plaira ! Les prochains articles arrivent tout doucement...
      Bises, Alice

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé "t'accompagner" sur cette longue marche à travers ton compte Instagram. Ce chemin est dans un coin de ma tête depuis pas mal de temps, et j'espère vraiment pouvoir y cheminer un jour. La semaine dernière encore, une amie me confiait son idée d'en faire de même. Je pense que j'aurai moi-même besoin de réaliser ce projet avec un binôme, alors son idée n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Génial ! Le faire en binôme est une très bonne idée aussi :-)

      Supprimer
    2. Marion si jamais tu veux toujours faire le chemin, je souhaiterais partir en Septembre :)
      Contacte moi :)

      Supprimer
  3. J'ai depuis longtemps envie de le faire sans toutefois franchir le pas ... Hâte de lire tes autres articles sur cette marche :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes yes ils arrivent ! Des questions en particulier que tu te poses ou que tu aimerais poser ?

      Supprimer
  4. Hello Alice! Le chemin en solo me tente depuis un bon bout de temps! Grâce à toi je me lance, je pars en septembre! j'ai tellement hâte! Pourrais-tu rédiger un article concernant le matériel nécessaire, le poids du sac...
    Merci encore d'avoir partagé cette aventure avec nous! j'attends de te lire avec impatience.
    Amandine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh là là ça fait TELLEMENT plaisir de savoir que d'autres vont également se lancer dans l'aventure Compostelle (et grâce à moi ?!) ! Je suis sure que ça va te plaire. Je prends note de ta question concernant le matos, je ferai prochainement un article concernant la préparation du sac à dos ;-)

      Supprimer
    2. Chloé, pars tu toujours en Septembre ? Je souhaiterais également partir à cette période, et je suis à la recherche d'un compagnon de voyage :)

      Supprimer
    3. Salut Manon, ce serait vraiment sympa de savoir que deux voyageuses se seraient rencontrées via mon blog :-D Si vous faites le chemin ensemble, il faudra m'envoyer une selfie de vous deux sur le chemin !!!!

      Supprimer
  5. Cet article me fait plaisir : je suis moi aussi partie seule sur une partie du Chemin en septembre et j'avais l'impression dans mon entourage que c'était la fin du monde, une fille qui voyage seule!
    Je ne les ai pas écouté et ça reste un super souvenir et une source de confiance en moi inépuisable (YES I DID IT!).
    Je ne l'ai pas encore raconté dans un article, mais une copine bloggueuse m'a interviewé à mon retour.Si tu veux lire l'article il est sur son blog ici : http://onpartquand.fr/marie-randonnee-solitaire-france/

    Au plaisir de te lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie, je vais aller lire ça :-)

      Supprimer
  6. J'ai fini le mien il y a deux ans presque pile. J'attends d'y retourner depuis. J'ai fait Le Puy->Santiago. Seule, également. Et lire ton article m'a tellement émue que j'ai failli pleurer :) Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Rosalie,
      Merci beaucoup pour ton commentaire très touchant. Je pense que ce chemin est un endroit vraiment unique. Ça fait du bien de savoir qu'il existe, qu'il est là et qu'il est possible d'y retourner si on en ressent le besoin.
      Félicitations d'avoir fait le Puy - Santiago, c'est un sacré challenge !

      Supprimer