8.11.2015

Fais ce que tu aimes


Il y a quelques jours, je suis allée voir une coach de vie privée et professionnelle. J'allais la voir plutôt dans le cadre d'un coaching professionnel. Quoique la limite entre les deux est assez mince dans mon cas. Je crois que j'avais vraiment besoin de clarifier certaines choses qui se trament dans ma tête depuis mon retour par rapport à mon avenir. Demander un peu d'aide, trouver une oreille attentive pour m'aider à déterminer la direction à prendre, être sure que c'est la bonne, me sentir un peu rassurée.

Tu te souviens, j'avais écrit un petit billet d'humeur il y a quelques semaines afin de mettre des mots sur les difficultés à reprendre une vie normale et à trouver sa route après un long voyage et un dépaysement profond. Eh bien je dois dire que cette impression de nœud emberlificoté n'a pas cessé depuis que j'ai écrit ce article.

Et puis il y a cette espèce de pression invisible qui me dicte de prendre le premier job qui me tombe dessus parce qu'être au chômage, c'est pas bien. De voir les autres travailler dur, et moi à rester là, les bras ballants et la tête remplie de questions. Culpabiliser d'avoir étudié 3 ans et bossé pendant 5 ans dans un milieu que je pensais qui me convenait. Et puis réaliser finalement que tout ça, ce n'est pas vraiment fait pour moi, que j'aspire à d'autres choses. A des grands espaces et à la liberté de faire ce que j'aime profondément.

Je suis passée par toutes les phases depuis mon retour : l'envie de repartir voyager encore et encore et le plus loin possible, l'envie de me poser un peu aussi et de profiter de ce que la vie a à m'offrir là maintenant tout de suite,  et l'envie viscérale de me lancer dans des tas de projets divers qui me tiennent à cœur. Je me suis sentie complètement désemparée face à ces choix, dans l'incapacité de prendre une décision que ce soit pour aller dans une direction ou dans une autre. C'est pourquoi je me suis dit que me faire aider allait me faire le plus grand bien. Et ce fût le cas !

Alors oui, pendant quelques temps je ne savais pas trop sur quel pied danser, je suis restée derrière la ligne de départ (dixit ma coach). Mais maintenant ça va changer. J'ai envie de croire en mes projets et en mes rêves qui ne sont peut-être pas si fous, finalement. Et même qu'ils seraient carrément à ma portée, parait-il ! Alors pourquoi attendre ?

Suite au coaching, j'y vois plus clair. J'ai appris que dans la vie, chacun possède 6 moteurs (conquérir, construire, explorer, créer, rencontrer, accompagner), qu'il y en a souvent 3 qui ressortent plus que les autres. Les miens sont créer, conquérir et rencontrer. Pour avoir une vie heureuse et épanouie, il faut pouvoir nourrir ses trois moteurs. Maintenant je vais aller dans la bonne direction pour faire au mieux pour satisfaire mes moteurs. A quoi bon se forcer à aller dans une autre direction et faire des choses qui ne me correspondent pas/plus ? La vie est trop courte, j'ai trop besoin de faire ce que j'aime !

Je te laisse avec la phrase du jour à méditer. Je vais l'écrire un peu partout histoire de ne jamais l'oublier.

Je pense que parfois dans la vie, il faut accepter de se laisser un peu de temps. Que c'est pour un mieux même si c'est un peu pénible parfois de se sentir dans le flou. Se faire aider dans ces cas là ne peut être que positif ! Je vais suivre mon petit chemin et qui sait, il ne me mènera peut-être pas exactement là ou je pensais mais surement vers quelque chose qui me va très bien aussi. Après tout, c'est ça la vie. C'est un petit chemin qu'il faut suivre et quoiqu'il arrive, ça sera chouette !


Et toi, ça t'est arrivé de te faire coacher pour y voir plus clair ?
Oses-tu changer complètement de direction pour aller 
vers autre chose qui te rende plus heureux(se) ?

16 commentaires:

  1. Je comprend tout à fait ce que tu veux dire, j'avais commencé des études pour être prof de français parce que mes parents en sortant de ma rhéto m'ont poussé à faire des études d'abord alors que moi je voulais faire un erasmus, partir un an à l'étranger pour améliorer mon anglais ou mon espagnol... Du coup je savais pas trop quoi faire et j'i pris la première chose à laquelle j'ai pensé sans savoir si ça allait me plaire : prof de français parce que j'ai toujours aimer le cours de français et la littérature et parce que ça pouvait permettre de voyager si j'enseignais le français à des étrangers... Je m'y suis accrochée au début parce que je pensais sérieusement qu'à force ça me plairait, mais non. Après deux ans et demi, j'ai arrêté tout net, on était en janvier, j'ai pris le temps de réfléchir, de me poser les bonnes questions, de me renseigner, j'ai été au salon du SIEP pour prendre plein d'infos, j'ai fait un stage de reportage dans ma commune, et là j'ai trouvé ce qui me plaisait. Maintenant je fais des études de Com', c'est beaucoup plus large, j'ai plein de possibilités de boulots par après (parce que prof à part être prof tu sais pas faire grand chose...), et franchement ça me plait ! Je suis contente d'avoir suivi mes envies, plutôt que de toujours écouter mes parents, il n'est jamais trop tard ;) Et vu que maintenant je ne vis plus chez mes parents, je fais doublement ce que j'ai envie, je ne suis que mon coeur et je ne fais que ce que j'aime :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah ça me fait vraiment plaisir de te lire et de savoir que tu as trouvé quelques chose qui te corresponde :-) ce n'est pas toujours évident mais une fois qu'on s'écoute et qu'on a trouvé sa vocation, tout devient plus simple et limpide. Je te souhaite plein de succès dans tes projets :-)

      Supprimer
  2. Merci pour ce bel article ! Je suis moi même en constante remise en questions. Ca peut paraître absurde pour beaucoup de monde car je n'ai que 20 ans finalement mais j'ai toujours eu besoin d'avoir ce contrôle. Je ne sais pas de quoi sera fait demain et ça me stresse. J'aimerai savoir quel est mon avenir, où je serai dans 5 ans,... L'idée d'un coach me paraît vraiment sympa, je n'y avais jamais pensé.
    Enfin bref, merci pour ce petit billet qui me met un petit coup de boost pendant mon étude de seconde session héhé !
    Pleins de bisous, j'espère que tes projets se réaliseront ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je n'y avais jamais pensé et puis finalement pouvoir parler a un professionnel de ses envies de changement et s'entendre dire que ce ne sont pas que des rêves, que mes projets sont à ma portée, ça fait tellement de bien. On se sent tout de suite en confiance. Si un jour ça te dit, un petit coaching, n'hésite pas à revenir vers moi et je peux te donner les coordonnées ;-)
      Bon courage pour ta session d'examens ! <3

      Supprimer
  3. Tu as bien raison de bien réfléchir et de prendre le temps. C'est tellement compliqué d'arreter ensuite une fois qu'on a commencé quelque chose .... tu as raison de vouloir faire quelque chose que tu aimes, à quoi rimeraient tes journées sinon :( continue de créer et de te régaler , de profiter à 100% de la vie , elle mérite d'être vécue à fond ;) Bon courage, je suis sure que tu vas trouver ta voix! Bises

    RépondreSupprimer
  4. Merciiii Marie pour ton message, il fait vraiment plaisir. C'est tellement génial de se sentir entourée par des gens qui croient en moi et en mes projets :-)

    RépondreSupprimer
  5. Je crois que tu m'as donné envie de me renseigner sur ce genre de coaching. Je n'en avais même pas eu l'idée, mais ce dont je suis sûre, c'est que moi aussi je reste sur la ligne de départ depuis trop longtemps. Bon vent pour tes projets, et merci pour cet article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que je n'y pensais pas vraiment non plus jusqu'à ce qu'on m'en parle et que je me dise "Voilà ! C'est ça dont j'ai besoin". Courage et je suis sure qu'un petit déclic te fera démarrer en trombe ;-) et la ligne de départ sera derrière toi. Bonne continuation :-)

      Supprimer
  6. Quel bel article (encore!) dans lequel je me reconnais un peu (toujours!) et qui me donne envie de réfléchir à tout cela, d'en débattre avec toi, d'aller voir une coach...
    Je vais retenir une phrase pleine de sagesse: "parfois dans la vie, il faut accepter de se laisser un peu de temps".
    Et puis, je partage avec toi un lien, peut-être que ça t'intéressera http://www.jyb.be/fr/pour-qui
    Bisous ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Céline :-) C'est toujours un plaisir de discuter avec toi de tout ça !

      Supprimer
  7. Oh la la... Ca fait un petit moment que je te suis via Facebook et instagramm.
    Je n'ai jamais vraiment pris le temps de lire ton blog. Et oui, le temps ça passe troooop vite.
    Et la ce soir, je prends enfin le temps. Quelle claque, je lis plusieurs articles et c'est fou comme je peux me retrouver en toi, dans certaines paroles ou plutôt certains écrits...
    Envie de changements également, d'être enfin moi, de vivre ma vie et pas celle dictée par les autres!!!
    Ca me fout des frissons, il n'y a pas de hasard...
    Le coach, pourrais tu me communiquer son nom, ou un lien ou qqch... J'y ai déjà pensé mais peur de pas "tomber" sur quelqu'un de correct... Merci d'avance.
    Au grand plaisir de te relire, de refarfouiller ton blog...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, ton commentaire me touche beaucoup <3
      Quel est ton pseudo sur Instagram ? As-tu aussi un petit blog ?
      Je me ferai un plaisir de te lire :-) (et de te communiquer les coordonnées de ma coach en privé) ;-)

      Supprimer
  8. Heureuse de lire cet article après dix ans d'animation enfant j'ai péter une grosse crise d identité dix ans que j'attend quelque chose de la vie mais quoi ? Et 3 a hésité de partir en solo en voyage pour ma famille la vie c'est pas ça mais boulot couple propriétaire d'une maison ce n'est pas moi tt cela. Du coup je ne fais rien et à l aube de mes 29ans je prend cconscience du temp perdu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens bon ! Et écoute-toi. Il n'y a que toi qui sait ce qui sera bon pour toi. Et si le besoin de faire un break se fait ressentir, alors fais-le ! Fonce :-)

      Supprimer