5.10.2015

Nouvelle-Zélande #3 Mon saut en parachute

http://www.lilikus.be/2015/05/nouvelle-zelande-3-mon-saut-en-parachute.html

Durant mon voyage, j'ai eu envie de repousser mes limites. En Nouvelle-Zélande, le saut en parachute est un peu THE sport extrême à tester. Surtout parce que les paysages sont dingos et aussi parce que ça vaut la peine de faire ça à l'autre bout du monde ! Dans les offices de tourisme, on nous bombarde d'affiches pour du 'skydiving' montrant des gens hyper happy sautant dans les airs et affichant un grand sourire. Ca a l'air sympa, dis ! Alors je ne réfléchis pas trop et je me dis que j'ai bien envie de tester !


Hyper motivée, je propose donc à mes copines de faire un saut en parachute. Certaines sont directement emballées, d'autres refusent catégoriquement. C'est donc avec Lara et Devon que je me lance dans l'aventure. On réserve nos sauts un peu sur un coup de tête et le lendemain, un bus passe nous chercher à notre auberge de Rotorua pour aller vers la base aérienne de Taupo.


Dans le mini bus, je me sens hyper bien, confiante. Un saut en parachute ? Bah oui, pas de problème ! On va juste sauter d'un avion, c'est pas bien grave. Honnêtement, je suis hyper relax. 

Sur place, la pression monte un peu. On commence à nous expliquer qu'on peut sauter de plusieurs hauteurs 12.000 ou 15.000 pieds. La dame explique que pour les débutants, c'est mieux de sauter de 15.000 parce qu'on peut mieux 'profiter' de la chute libre. Etant moyennement sure de savoir si la chute libre me plairait, j'opte pour le 12.000 pieds, amplement suffisant d'après moi. Lara opte pour la même chose et Devon (big adventuress) choisit 15.000 pieds !

Une fois qu'on a décidé de la hauteur du saut et du combo photo/vidéo etc, les choses sérieuses commencent. On nous met des combinaisons absolument sexy, (vous vous en doutez), des harnais de partout, un casque-tête-de-noix-de-coco et des lunettes puis on nous fait attendre dans le hangar. Un peu flippant parce qu'on voit tout le monde revenir de leur saut et on se dit que ça va être bientôt à nous. Et puis tout autour, les gens s'affairent avec d'immenses pans de tissus (les parachutes) qu'ils sont en train de replier de façon très méticuleuse. J'me dis que si l'un d'eux est un peu distrait, qu'il oublie une corde, ça serait dommage. Alors j'essaye de me faire toute petite pour qu'ils restent bien concentrés.

Puis mon binôme arrive, mon tandem, mon double, en gros le gars qui aura ma vie entre les mains pendant quelques minutes ! Il essaye de détendre l'atmosphère mais je suis quand même un peu crispée. Mes copines Lara et Devon ont l'air de se porter à merveille.

L'avion est minuscule. Il est jaune, il est joli. Malgré tout, je me sens un peu drôle. Mon binome monte le premier et me montre qu'il faut monter à 4 pattes et ramper pour s'asseoir. Ah oui, l'avion est vraiment petit en fait ! On est une dizaine à l'intérieur de ce minuscule avion. Monsieur binome s'assied derrière et commence à attacher le harnais-bazar. L'avion se met en marche, oh, regarde il a des petites hélices. J'essaye de me concentrer sur des trucs à la con pour pas trop penser. Puis l'avion décolle et là ça va mieux, les jolis paysages et les petites blagues de nos compagnons détendent un peu l'atmosphère.

Finalement je me dis que je suis bien, là, assise dans ce petit avion et que je continuerais bien le trajet tranquillou-pépère comme ça. Mais non, on ouvre la porte de l'avion et le vent s'engouffre à l'intérieur. Voilà. Maintenant on va sauter. Mais on est haut dis-donc en fait. Pourquoi on m'a pas montré une photo avant pour avoir une idée de la hauteur ? Moi je pensais qu'on verrait encore le sol mais en fait on voit rien, juste les nuages et ma copine Lara qui saute en premier et qui disparait en un quart de seconde dans cette immensité sous mes pieds. Je flippe. Je sais plus trop. Mais il le faut, j'y suis, je le fais. Monsieur binome me fait un signe vers la porte. On est tous les deux attachés-bien-serrés donc on rampe jusqu'à la porte et voilà que j'ai les jambes dans le vide. Monsieur binome tient encore d'une demi-fesse dans l'avion mais tout mon corps pend déjà dans le vide {instant de grande panique, bug intersidéral dans ma tête}. J'ai l'impression que je vais mourir. J'ai peur qu'il lâche, j'ai peur de la chute, j'ai peur qu'on saute. J'ai PEUR. Peur de cette sensation qui m'attend. Ce sentiment d'être si petite dans l'univers, une poussière.

Il lâche. 
NOIR.


J'ouvre les yeux et je ne sais pas trop combien de secondes se sont écoulées entre-temps. Je ne me souviens de rien. Mon cerveau s'est mis en off pendant quelques secondes. Surement qu'il a voulu m'éviter de voir ça, sachant que mon âme sensible n'allait pas apprécier (à ce prix là il aurait pu me laisser voir quand même). Je ne réfléchis plus, je tombe, on tombe, c'est la chute. La parachutiste-photographe qui a sauté avec nous me fait des signes mais je le vois à peine. Je ne sais plus trop ou je suis ni ce qu'il m'arrive. Puis je reprends petit à petit conscience de ce qu'il se passe et je m'éclate pendant quelques secondes. Je me dis aussi qu'il faut que j'aie quand même une ou deux photos convenables pour montrer à tout le monde et dire que je me suis bien amusée en sautant en parachute (menteuse).


Ensuite la sensation de chute reprend le dessus et je n'apprécie plus tellement. Elle dure longtemps cette chute, dis-donc. Quand est-ce qu'on ouvre le parachute ? J'ai mon estomac qui tourne dans tous les sens, le vent dans les yeux qui font que j'ai les yeux qui coulent et cette vitesse de dingue qui me donne le tournis.

BOUM le parachute s'ouvre. Gros choc. On est freinés à je-ne-sais-combien de kilomètres à l'heure. Mais c'est tout à coup beaucoup plus calme, je me sens mieux, je reprends mes esprits. Drôle de silence tout autour, on vole. On peut discuter, on s'entend. Il me montre comment faire des loopings et des acrobaties en tournant à gauche et à droite. Merci bien, j'ai déjà presque vomi tout mon repas de midi, je vais passer mon tour pour les loopings en parachute. Le sol se rapproche, ouf, c'est presque terminé. Je vais bientôt pouvoir toucher la terre ferme.

Un attérissage parfait. Étonnamment, je tiens encore sur mes deux jambes (olé). J'ai quand même franchement envie de me coucher et je tremble de partout. Décidément, pourquoi m'être infligée un truc pareil ?! Je dois être maso.

Et le pire c'est que Lara et Devon ont kiffé leur vie. Moi pas. Faut croire que je suis trop sensible pour supporter ce genre de sport extrême. Tiens, maintenant que j'y pense, rien qu'en faisant de la balançoire, ça me procure des sensations fortes. J'aurais peut-être dû m'en tenir à ça.

Faut pas croire que je regrette ou quoi. C'est juste que je ne m'attendais pas vraiment à ça. Et puis sans tester je pouvais pas savoir si ça allait me plaire, pas vrai ? Finalement j'ai pas trop aimé d'être comme une poussière dans l'univers. 

Enfin voilà, j'ai fait un SAUT EN PARACHUTE en Nouvelle-Zélande. Et je suis un peu fière de moi quand même. Mais soyons clairs, PLUS JAMAIS !


• Et toi, t'as déjà sauté en parachute ? T'as aimé ? T'as détesté ? •
Raconte !

• Retrouve-moi sur les réseaux sociaux •
https://www.facebook.com/lafabriekdelilikushttp://www.pinterest.com/lilikus/http://www.hellocoton.fr/mapage/lilikushttp://instagram.com/lafabriekdelilikus

2 commentaires:

  1. Tu n'as pas aimé parce que tu as eu peur, je suis sur que dès le deuxième saut tu en aurais mieux profité! ;-)

    Je n'ai pas encore eu la chance de faire un saut en parachute (j'aimerais bien!!) mais j'ai déjà fait un vol en ULM (delta-plane à moteur) au dessus du Sahara. C'est évidemment plus long qu'un saut et les sensations sont géniales! A essayer pour profiter des paysages avec (un peu) moins de stress. :-)

    RépondreSupprimer
  2. Ton article m'a vraiment fait rigoler (même si sur le coup toi apparemment ça t'a pas trop fait marré !). Trop dommage que tu n'aies pas apprécié ! J'ai fait mon premier saut à Hawaii il y a pile un an... Et c'était DINGUE, j'ai adoré ! Mais bon, c'est particulier comme sensation, je peux comprendre qu'on aime pas. Et puis maintenant c'est rayé de la checklist, tu peux trouver un autre 'sport' qui te plaira plus haha

    RépondreSupprimer