5.08.2015

Nouvelle-Zélande #2 Une randonnée inoubliable

http://www.lilikus.be/2015/05/nouvelle-zelande-2-une-randonnee.html

J'ai eu l'occasion de faire plusieurs randonnées en Nouvelle-Zélande. Mais celle-ci, je peux vous dire que je m'en souviendrai encore longtemps. J'étais à peine renseignée, c'est bien parce qu'une copine voulait la faire que je me suis dit pourquoi pas ! D'ailleurs finalement de tout mon voyage en Nouvelle-Zélande, je n'ai presque rien organisé à l'avance, j'avais quelques vagues idées d'endroits que je voulais voir, sachant bien que mes plans allaient changer une fois sur place. C'est donc sans prise de tête qu'on s'est lancés dans l'aventure du Tongariro alpine crossing ! 

Ma copine Adeline et moi avons rencontré à l'auberge 2 autres personnes voulant faire la randonnée, alors on a décidé de mettre nos forces en commun et de partir à l'aventure à nous 4 ! C'est comme ça en Nouvelle-Zélande, tu rencontres des gens à l'auberge et tu fais un morceau de ton voyage / une rando ensemble. C'est vraiment chouette parce que t'as l'impression d'avoir une bande de potes à l'infini, tous les jours tu t'en fais des nouveaux, ça ne s'arrête jamais ! Le liens se créent d'autant plus vite quand on vit des moments fous-dingues ensemble, comme cette CRAZY rando !

Le matin, on se lève à 5h parce qu'on a une bonne grosse heure de route pour atteindre le parking où nous attend un bus qui nous emmènera au début de la rando. Il fait tout noir dehors, c'est encore la nuit. Au fur et à mesure du trajet, le ciel s'éclaircit et on a droit à un ciel rose, c'est fou ! Une ambiance hors norme. Ensuite nous arrivons au parking où le bus nous attend. Il y a plein  de gens, c'est un peu THE rando à faire quand tu viens en Nouvelle-Zélande. C'est rigolo, on observe les gens et on se rend compte qu'il y a toutes sortes de randonneurs ; ceux qui ont l'habitude (chapeau, bâtons, gourde...) ; ceux qui viennent en espadrille et en jeans et puis il y a nous, à peu près entre les deux. Il est aux alentours de 8h15 le bus nous a déposé à l'entrée, on se lance mais on ne sait pas ce qui nous attend !





Les paysages du début sont incroyables, on est déjà tout émoustillés de voir des trucs aussi grandioses. A ce moment là, je me dis que j'ai vraiment beaucoup de chance d'être là. Je réalise à peine ce que je suis en train de voir. J'ai besoin de faire 10.000 photos pour être sûre de ne rien oublier. Physiquement, c'est assez dur, je suis un peu à la traine. Faut dire que je ne suis pas sportive du tout mais je tiens bon. Et puis c'est trop beau alors faut avancer même si ça grimpe et que c'est long.



Au plus on avance, au plus les paysages deviennent colorés et désertiques. On arrive au Red Crater et j'en crois pas mes yeux tellement c'est gigantesque et BEAU. Hypnotisée, je reste quelques minutes à contempler cette immensité rouge. On reprend le chemin et de l'autre côté, BAM je me retrouve face à ça...





Alors voilà, cette couleur bleue et ce orange, ces 2 lacs au plein milieu des montagnes. C'était tellement grandiose/incroyable/magnifique. J'ai mis quelques jours à m'en remettre. Et je parle pas de m'en remettre physiquement, je veux dire me remettre de mes émotions. Même maintenant quand je revois les photos, j'arrive pas à croire que j'y étais. Oui, moi, petite Alice j'étais là, j'ai vu tout ça. C'est TROP, trop beau. Trop de beauté en une seule journée.


En tout, on aura marché de 8h du matin jusqu'à 15h30 si je me rappelle bien. Une bonne grosse journée de marche. Je peux vous dire que la fin était plutôt dure. Ca descend et ça n'en finit pas. Les 2 dernières heures sont vraiment les plus éprouvantes. Mais j'ai survécu et je ne regrette en rien de l'avoir fait ! Même si je ne m'attendais vraiment pas à une randonnée aussi difficile ! Et je suis contente d'être partie sans rien savoir de la rando. Je me suis laissée surprendre par toute cette beauté et ça reste un des meilleurs moments de mon voyage.



J'espère que ce petit récit d'une randonnée inoubliable en Nouvelle-Zélande t'aura plu ! Je reviens très vite avec d'autres aventures et d'autres photos !

Au fait, ça t'est déjà arrivé d'être émerveillé(e) par la beauté d'un paysage ?
Raconte-moi !

4 commentaires:

  1. Très belles photos Alice! :-) Ca donne vraiment d'aller voir ce si beau (et si loin malheureusement) pays! Par contre, on sent que tu devrais faire un peu plus de sport hein! lol! ;-p

    J'ai déjà été émerveillé par certains paysages notamment les Alpes en Suisse, un lac salé qui donnait une illusion d'optique étrange en Tunisie, certains oasis (de montagne et de plaine) toujours en Tunisie, certaines routes de montagnes dans le sud du Maroc, des plaines rocailleuses en bord de mer en Angleterre, les ruines d'un chateau au bord d'un bras de mer asséché au Pays de Galles et surtout de nombreux souvenirs de nature et de construction archéologiques au Mexique. Tellement de choses à voir sur notre belle petite Terre... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Terry ! Oui je me dis que je devrais aller voir en Suisse je pense qu'il y a des paysages comparables à ceux de Nouvelle-Zélande (et c'est moins loin !!). Tellement de jolies choses à voir, j'ai envie de repartir illico ;-)

      Supprimer
  2. Woaw, merci pour ces beaux paysages!
    Tout ça me rappelle les paysages qui m'ont le plus émerveillé, au Lipez, en Bolivie. Des lacs colorés, des flamands roses, des geysers, des volcans! Et puis, un peu plus au nord, l'ascension du volcan Tunupa, au cratère coloré, et qui domine l'immensité blanche du Salar d'Uyuni. Magique! Sauf que mon appareil photo a eu la bonne idée de se mettre en mode N&B à ce moment là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waouh la Bolivie, ça fait rêver ! Ca doit être vraiment beau :-) Zut pour l'appareil photo en mode N&B mais bon les meilleures images sont celles qu'on retient et qu'on peut se remémorer de temps en temps ;-) Bises

      Supprimer