5.06.2015

Nouvelle-Zélande #1 Partir seule


Après 3 longs mois d'absence sur le blog, me voici de retour pour partager avec vous mon aventure à l'autre bout du monde. Je suis partie dans un merveilleux pays, j'ai nommé la Nouvelle-Zélande!

J'ai teeeellement envie de vous raconter plein de trucs, plein d'histoires, de belles aventures, de bons moments que je sais pas trop par quoi commencer.

A vrai dire, ce voyage était pour moi plus qu'un voyage. Le mois qui ont précédés mon départ n'ont pas été jolis-roses et j'avais vraiment besoin d'un gros break pour me retrouver avec moi-même. Alors j'ai eu envie d'aller très loin pour couper un peu (pas trop hein) les ponts avec ma vie d'avant. Oui oui, ça arrive parfois, et quand ça arrive, vaut mieux s'écouter sinon on va droit dans le mur. Ce voyage, j'ai plutôt envie de dire que c'était un petit morceau de ma vie. Mais un morceau dont je me souviendrai même quand je serai très très vieille. Quelque chose de tellement intense que j'ai pas vraiment de mots pour vous expliquer. 

En fait, c'était pour moi la première fois que je partais seule et aussi loin. Je peux vous dire que j'avais bien la frousse quand je me suis retrouvée à l'aéroport avec mon gros sac à dos et que j'ai réalisé que je quittais la Belgique pour autant de temps et surtout que j'étais seule au monde à partir du moment où je franchirais les portiques. Et vous savez quoi ? Au début c'était un peu difficile mais après, j'ai découvert que ça me plaisait beaucoup d'être seule dans une environnement inconnu ! Plein de possibilités s'offrent à toi quand tu es seul(e). Les rencontres se font naturellement. Du toutes façons, tu n'as rien à perdre à entamer une conversation avec un inconnu, au pire si il te soûle, tu va voir ailleurs. Mais je peux vous dire qu'aucune des rencontres (ou presque) que j'ai faites n'a été une déception. Les gens qui voyagent sont des gens ouverts d'esprit, a priori tu rencontres des personnes qui sont sur la même longueur d'onde que toi et ça c'est vachement chouette.

En tout, je suis partie un peu moins de 3 mois. Et pourtant j'ai l'impression d'être partie vraiment plus longtemps. On perd la notion du temps quand on voyage. Chaque jour compte pour plusieurs jours, on vit tellement de choses différentes en une journée, c'est dingue. Et le mieux, le meilleur, le top du top, la cerise sur le gâteau, c'est quand tu vis des trucs que tu didn't expect (t'as vu, je parle anglais maintenant). J'ai eu du mal à lâcher prise au début. Genre ne pas savoir ou j'allais dormir le lendemain et ne pas savoir comment j'allais m'y rendre me rendait extrêmement anxieuse alors je réservais tout à l'avance parce que j'avais peur d'être prise au dépourvu (et si il n'y avait plus de place dans l'auberge et si et si...). Mais après, j'ai pigé le fonctionnement du "voyage-morceau-de-ta-vie" et j'ai commencé à mieux vivre les choses et surtout à être de plus en plus dans le moment présent. Et la BAM, c'est devenu carrément GENIAL. Et paf c'était le moment ou je devais rentrer. Mais c'est pas grave parce que je garde tout ça au fond de moi comme un petit trésor très précieux et quand ça va pas, j'y repense et je me dis que quand même quand on décidé d'avoir une chouette vie, y a pas de raison qu'on ait pas une chouette vie (je sais pas si tu comprends cette phrase mais c'est pas grave).

Enfin voilà, je suis rentrée changée, heureuse de cette expérience et avec une envie féroce de faire de ma vie quelque chose de bien et de profiter de chaque instant encore plus qu'avant. Et puis secrètement je suis déjà en train de planifier un prochain voyage. Parce que voilà, je crois que cette expérience a déclenché un truc en moi et m'a fait comprendre que j'étais seule à avoir le contrôle de ma vie et après tout, que tout était possible. D'ailleurs ça me fou un peu le vertige de penser que TOUT est possible. Je sens que j'ai encore trop de choses à vivre avant de vraiment me poser (si je décide de me poser un jour, haha). J'ai besoin de liberté et la liberté, c'est maintenant.


Je reviens très bientôt avec d'autres articles, des photos, des histoires (ah oui pourquoi pas), comme ça vous saurez tout ou presque de mon aventure en Nouvelle-Zélande !

PS : dis, je suis super contente de te retrouver, petit lilikusblog ... et BISOUS

7 commentaires:

  1. Chouette petit préambule! :-) Je suis déjà parti deux fois seul (Tunisie et Maroc) mais pour des périodes beaucoup plus courtes que toi par contre. La première fois c'était sympa et plutôt agréable de se retrouver face à soi, à l'inconnu et à cette liberté totale dont tu parles. C'est vrai que les gens vont plus facilement vers nous et vice versa. J'ai moins aimé la seconde fois cependant... Le sentiment de solitude était plus négatif et j'avais tout simplement envie d'avoir quelqu'un avec qui partager ce que je voyais, apprenais, mangeais, découvrais, etc. autrement que simplement par mails le soir.
    Enfin bref, j'attends la suite et les photos hein! lol! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. En effet, ce n'est pas toujours évident de se retrouver seul(e), tout dépend de l'état d'esprit dans lequel on se trouve. Il est vrai que parfois, on aurait envie de partager certaines moments avec quelqu'un, comme par exemple devant des paysages grandioses ! Mais au final, je n'ai jamais vraiment été seule. Il était presque compliqué de me trouver des moments à moi toute seule, tellement j'ai toujours eu des compagnons de voyages que ce soit pour quelques heures ou quelques jours. Quoi qu'il en soit, superbe expérience ;-) et ravie de savoir que tu attendes mes prochains articles !

    RépondreSupprimer
  3. Merveilleuse conclusion : la liberté c'est l'action et le mouvement !!! Pour moi, il ne faut pas aller au bout du monde pour se sentir heureux, c'est surtout avoir une ouverture sur les tous petits détails d'une journée... quand on observe bien : il y a toujours "un cadeau du jour" ; un rayon de soleil qui vient caresser la joue, un oiseau qui saute près des pieds, une belle fleur, un superbe ciel,..... le facteur qui passe avec un colis quand justement, on est à la maison !!! Que c'est beau la vie ! Très heureuse pour toi Alice, continue de découvrir le monde. Effectivement, les gens qui voyagent, ont une autre optique de vie ; je te souhaite encore et encore de magnifiques rencontres et une vie pleine d'émerveillement ! Une belle vérité aussi : la solitude c'est magnifique, elle permet de découvrir qui est l'autre en soi et de pouvoir tenter d'harmoniser le tout ... biz Alice, Mousse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des petits plaisirs simples dans la vie, qu'on soit loin ou qu'on soit dans une routine, c'est bien vrai. C'est bien de prendre un peu de recul pour se rendre compte de la chance qu'on a. Quand j'étais loin, que je dormais dans des dortoirs de 10, je pensais à mon lit et à ma petite chambre et du coup en rentrant, j'ai apprécié encore plus mon confort et les petites choses du quotidien que j'avais oubliées. Malgré tout je pense que l'aventure ne fait que commencer, et j'ai beaucoup trop envie d'explorer le monde ! Alors on verra mais je pense bien repartir un jour, tout en profitant un max de tout ce que m'apporte ma vie ici à Bruxelles pour le moment :-)

      Supprimer
  4. Waouw ! Moi aussi j'aimerais faire ce genre de voyage, partir seule, loin, découvrir de nouvelles contrées, dépasser ses limites... mais bon j'ose pas encore, j'ai trop la frousse :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu en as l'occasion, je te conseille de tester de partir seule, c'est vraiment une expérience à faire au moins une fois dans sa vie. Et puis pas la peine de partir si loin, ne fut-ce qu'une petite virée pas loin pour commencer ;-)

      Supprimer
  5. Baah, j'ai deux voyages prévus en Europe (on reste pas loin de la Belgique encore ^^) cette année, seule avec une copine, ça compte ? :p

    RépondreSupprimer