6.21.2017

Micro aventure // Weekend sportif

http://www.lilikus.be/2017/06/micro-aventure-weekend-sportif.html

Je vous parlais dans l'un de mes derniers articles (ici) de mon envie d'évasion dans mon propre pays. M'offrir, le temps d'un weekend, la sensation d'être en vacances, de sortir de mon quotidien. Ce weekend, j'ai encore pu vivre une chouette expérience de Micro Aventure grâce à l'équipe Decathlon qui avait invité quelques blogueurs pour un weekend sportif dans les Ardennes belges.  

Je connais très mal la région des Ardennes belges, et pourtant, au plus j'ai l'occasion de la découvrir, au plus elle me semble belle. Décidément, j'ai encore tellement à découvrir de mon propre pays ! C'est excitant de se dire qu'il reste encore tant de choses à voir, et qu'elles sont plutôt accessibles en terme de distance. 

Nous avons passé le weekend dans un superbe endroit en pleine nature au bord d'un petit lac. Au programme : marche, kayaking, barbecue, et fin de soirée autour du feu. Un petit weekend au top ! En plus d'avoir découvert une très belle région, j'ai eu l'occasion de faire la rencontre d'autres blogueurs. Ce genre d'évènement permet de rencontrer des personnes partageant les mêmes intérêts et ça c'est top. Petit clin d’œil à Pauline du blog Madame Bougeotte dont je suis le blog depuis quelques temps et que j'ai enfin eu l'occasion de rencontrer en vrai.


Je me rends compte que ce genre de weekend me fait beaucoup de bien. J'ai l'impression à chaque fois d'avoir rechargé mes batteries à bloc et je suis heureuse de retrouver mon chez-moi en rentrant. Une nouvelle semaine peut commencer, je suis prête ! J'espère que vous avez aussi eu l'occasion de faire une escapade ce weekend pour vous changer les idées et prendre un peu l'air de la campagne.

J'aimerais visiter des régions en Flandres pour mes prochaines Micro Aventures.
Et vous, quelle sera votre prochaine micro aventure ?

6.14.2017

DIY // J'ai customisé mes TOMS

http://www.lilikus.be/2017/06/diy-jai-customise-mes-toms.html

Quel plaisir que de me remettre à bricoler ! J'ai reçu dernièrement une paire de jolies espadrilles TOMS (merciiii). TOMS propose toute une gamme de chaussures en toiles, idéales pour cet été. Le modèle qui m'a été envoyé est la nouvelle version des espadrilles qui ont lancé le mouvement One for One. Pour rappel (j'en parle déjà ici et ), tout achat TOMS contribue à aider une personne dans le besoin dans le monde. Et je suis très heureuse de faire partie de la Team Toms !

Les espadrilles étant très simples, couleur bleu jeans unies, j'ai eu envie de leur ajouter un peu de peps ! C'est d'ailleurs en voyant un des modèles à pois que j'ai eu envie de rajouter des pois sur les miennes.


 
♡ Matériel

• Une paire de TOMS unies
• Un pinceau
• Une perforatrice ou des oeillets
• Du papier autocollant
• Des ciseaux
• De la peinture pour tissus
(j'ai utilisé la pébéo opaque blanche)

Le système est très simple : avec ma perforatrice ronde, je fais des trous dans des étiquettes autocollantes (ou du papier autocollant). Le but étant d'utiliser la partie extérieure pour pouvoir peindre à l'intérieur de la forme ronde (dans le trou quoi). On peut d'ailleurs aussi utiliser des œillets mais les pois seront de taille plus petite. Donc je colle à l'endroit désiré puis je peins, ensuite je décolle et je recolle ailleurs. Et ainsi de suite jusqu'à recouvrir la chaussure dans son entièreté.

On peut difficilement faire plus simple, vous ne trouvez pas ? Idéalement après avoir laissé sécher, il faut fixer au fer à repasser puisque c'est du textile. Sauf que passer des chaussures au fer, je vois pas trop comment je ferais. Donc bref, j'essayerai de les mettre quand il fait sec. Et puis en les imperméabilisant bien, ça devrait fixer la peinture.


Ça faisait longtemps que je n'avais pas posté d'article DIY. 
J'espère que celui-ci vous inspirera pour customiser vos chaussures et autres accessoires en tissus.

Tenté par un DIY customisation de chaussures ?
Vous aimez le résultat ?

6.12.2017

Micro aventure // Découvrir mon propre pays

http://www.lilikus.be/2017/06/micro-aventure-decouvrir-mon-propre-pays.html

J'ai longtemps cru qu'il fallait partir loin pour vivre de belles choses et voir de beaux paysages. Je sais a présent que c'est totalement faux, et j'apprends tout doucement à aimer mon pays, la Belgique. On a souvent du mal à considérer son propre pays comme touristiquement intéressant. Je pense que la raison est simple, on a l'impression qu'il n'y a rien à découvrir de plus que ce qu'on connait déjà. Pourtant, je pense qu'on ne finira jamais de découvrir une région / une ville / un pays... il y a même des choses à découvrir au coin de sa rue ! Quand on a le nez dedans, on a pas le recul nécessaire pour se rendre compte de la beauté ou de l'intérêt de ce qui nous entoure. C'est en partant loin qu'on se rend compte, au retour, que chez soi c'est pas si mal au final. En tous cas, c'est ce que je ressens à chaque retour de voyage. Et ce sentiment s'intensifie au fil des années.

Passer un weekend en déconnexion avec mon environnement quotidien, je le fais rarement. En général, je reste chez moi ou bien je vois du monde mais je reste dans ma propre ville. Il faut dire que j'habite la capitale, donc je n'ai pas le sentiment qu'il soit nécessaire de me bouger puisque j'ai tout à portée de main. Pourtant, au retour de ce weekend à la campagne, je me suis rendue compte à quel point ce genre de mini coupure me fait du bien. A refaire de toute urgence, donc !

En cherchant sur le net, j'ai trouvé un concept intéressant : les Micro Aventures. Ce sont donc des aventures de courte durées vécues dans sa propre région (ou sa propre ville), à moindre coût et qui permettent de s'évader le temps de quelques jours voire quelques heures seulement pour se ressourcer. C'est une nouvelle manière de partir en voyage, elle est ultra simple puisqu'elle consiste à organiser un petit évènement dans les environs de chez soi : par exemple, une nuit à la belle étoile dans son propre jardin, ou bien sous tente dans un camping aux alentours, une excursion en ville en pleine nuit... bref sortir de sa routine pour mettre un peu de piment dans sa vie ! Ces micro aventures sont à portée de tous, et elles permettent de s'évader le temps d'une nuit ou plus pour sortir de sa routine et découvrir de nouvelles choses. Je trouve le concept vraiment génial et j'ai presqu'envie de réserver déjà un truc à faire pour le weekend prochain !

Voici donc quelques photos de ma Micro Aventure du weekend pour vous donner un aperçu de la jolie région des Ardennes Liégeoises dans laquelle j'ai passé deux journées ressourçantes. 


J'espère que les Micro Aventures vous inspireront pour sortir un peu de chez vous et découvrir le coin de votre rue ou une région peu connue de votre pays. Vive les voyages, les aventures en tous genres, aussi minuscules soient-elles !

Et vous, est-ce que vous aimez découvrir votre région ?
Prenez-vous le temps de le faire ?

6.08.2017

Les découvertes du mois de mai

http://www.lilikus.be/2017/06/les-decouvertes-du-mois-de-mai.html

Hyper active sur le web et dans la vie en général, je découvre souvent des beaux projets / films / idées / articles de blog / BD... et je me disais que vous en parler dans une rubrique spécifique chaque mois pourrait être une idée sympa.

Donc voici le premier article de mes découvertes du mois de mai, 
en espérant que ça puisse vous inspirer !

UN GROUPE FACEBOOK / We are backpackeuses

Au mois de mai, je suis partie 3 semaines au Népal. La découverte d'un pays, d'une culture totalement à l'opposé de ce que je connais. Ce fût une belle claque que d'arriver dans ce pays ultra coloré et ultra shanti. Je consacrerai un article à part pour vous parler plus en détail de mon expérience là-bas. Je voulais surtout vous parler d'un groupe Facebook qui est une vraie petite mine d'or. Si vous aimez voyager et que vous souhaitez échanger autour du thème du voyage, je vous conseille We are Backpackeuses qui rassemble une communauté de nanas hyper dynamiques et qui regorge d'informations intéressantes. Vraiment un bon plan pour préparer un voyage sans stress !

Remarque : pour les belges, j'organise une rencontre entre voyageuses à Bruxelles le vendredi 23 juin au café Via Via (Sainte Catherine). Venez !

UN FILM / Kid

Regarder un film le soir est pour moi un vrai moment de détente, je chéris ce genre de moment rien qu'à moi. Il m'arrive de passer des heures à noter des titres de films que j'aimerais voir, et à regarder des trailers sur YouTube avant de faire mon choix sur le film idéal qui occupera ma soirée. J'adore les films peu connus, je fuis vraiment les blockbusters et gros films Hollywoodiens. Je cherche la pépite que personne ne connait et qui a fait peu de remous à sa sortie mais qui est pourtant un petit bijou. Dernièrement j'ai vu un film qui m'a bouleversée. Il s'agit d'un film belge réalisé par Fien Troch, "Kid". J'affectionne tout particulièrement le cinéma belge car je lui trouve un ton particulier propre aux réalisateurs belges qui aiment profondément leur pays et que le font ressentir dans leurs films. L'histoire est tellement touchante et sensible, les images sont remplies de poésie et les personnages sont attachants, un bijoux je vous dis !

UNE BD / Julie Delporte "Je vois des antennes partout"

Je suis une grande fan de bande dessinée. J'aime particulièrement les romans graphiques et les BD qui traitent de sujets assez personnels style carnets intimes. Julie Delporte est un de mes derniers coups de cœur. Ses romans graphiques sont hyper sensibles, touchants et personnels. Elle se livre à cœur ouvert et raconte son électrosensibilité et son combat contre les ondes dans ce monde toujours plus connecté. J'admire son authenticité et ses dessins aux crayons de couleurs (vous verrez la couverture en photo de l'article). Une bande dessinée pleine de charme.

UN ARTICLE / L'endométriose

Je me pose pas mal de questions sur mon corps depuis ces derniers mois d'arrêt de pilule. Je lis beaucoup sur le net des articles concernant cette maladie peu connue qu'est l'endométriose. Depuis que je suis adolescente, j'ai des douleurs anormales lorsque j'ai mes règles et suite à l'arrêt de la pilule j'ai à nouveau les mêmes sensations de malaise lorsque je suis réglée. J'ai trouvé un article très intéressant sur le sujet, qui traite également du sexisme dont on peut parfois être victime dans le milieu médical (+ pétition dans le lien). Le sujet des menstruations est parfois un sujet tabou, j'en parle de plus en plus autour de moi avec mes copines et j'aimerais briser ce tabou et pouvoir parler de ces douleurs handicapantes sans être jugée.

UNE CHAINE YOUTUBE / Léa Bordier

Léa Bordier est réalisatrice de capsules pour le net. Elle poste sur sa chaîne YouTube des vidéos qui traitent du rapport qu'ont les femmes à leur corps (entre autres). J'ai été très touchée de voir ces vidéos, ou ces femmes parlent ouvertement de ce qu'elles aiment et aiment moins dans leur corps et de la difficulté du passage entre enfance / adolescence / âge adulte avec tous les changements physiques que cela comporte. Une très belle découverte, vraiment.

UN ACCESSOIRE ZERO DECHET / Les perles de céramique

Vous le savez, je suis depuis quelques temps dans une démarche qui vise à réduire mes déchets. J'avais découvert il y a quelques temps le charbon pour assainir l'eau du robinet. Saviez-vous qu'il existe une alternative au charbon ? Les perles de céramique ont la même utilité que le charbon, à la seule différence près qu'elles se gardent à vie (eh oui ça c'est super !). Elles sont enrichies en micro organismes qui neutralisent le chlore, le calcaire et les traces d'éléments nocifs tout en enrichissant l'eau et en la rendant plus saine ! Ultra facile d'utilisation puisqu'il suffit de déposer les perles au fond de la carafe d'eau et puis d'attendre à peu près 30 minutes et les perles auront agit ! Plus d'infos sur le site des Verts Moutons* !
*Les perles m'ont été offertes par la marque

***

Que pensez-vous de cette nouvelle rubrique sur le blog ?
Avez-vous aussi des découvertes qui vont ont particulièrement intéressés ce mois-ci ?

6.06.2017

Un ingrédient magique pour de beaux cheveux

http://www.lilikus.be/2017/06/un-ingredient-magique-pour-de-beaux.html

Comme vous le savez surement, j'ai un coupe courte depuis le mois d'octobre (un article sur ma coupe ici). Je mentirais en disant que j'ai toujours assumé mes cheveux courts. Il y a des jours de bad hair days ou porter le court n'est pas si évident (mèches rebelles et compagnie - et pas moyen de masquer en queue de cheval). Bref, l'idée de les laisser repousser m'a effleuré l'esprit. Les laisser pousser oui, mais pas à n'importe quel prix ! Je les veux longs et en pleine santé !

J'ai donc commencé à me renseigner sur les ingrédients naturels qui favorisent la repousse et c'est là que je suis tombée sur... le gingembre ! Et là, grosse surprise, non seulement ça marche pour la pousse mais en plus, ça fait des cheveux de poupée. Je l'utilise depuis début du mois de mars et cet ingrédient a complètement révolutionné ma vie capillaire. Un article sur ce sujet m'a semblé essentiel ; partager cette découverte miraculeuse au plus grand nombre pour que chacune retrouve des cheveux de sirènes (ou presque).

Bon, comment ça marche concrètement ? Pour être plus précise, j'ai fait une "cure de gingembre". Ça veut dire que j'utilise le procédé dont je vais vous parler plus bas pendant un certain laps de temps et que après j'arrête puis je recommence si j'ai envie en fonction des résultats souhaités. Petite précision quand même : chez moi ça marche super bien mais je ne peux pas garantir à 100% que ça fonctionne aussi bien chez vous, chaque personne est différente, je le rappelle ;-) 

♡ INGREDIENTS

Une grosse racine de gingembre
De l'aloé vera
De l'eau
Une centrifugeuse
Un vaporisateur / brumisateur

♡ RECETTE ET PROCEDE

J'achète une grosse racine de gingembre bio que je passe à la centrifugeuse. Une seule racine suffit amplement pour un mois de cure (mais j'ai des cheveux courts - à adapter donc). Je transfère le jus dans un brumisateur, je rajouter un peu d'eau et d'aloé vera. Désolée, je n'ai aucune idée des doses, je fais toujours ça au pif. Je secoue bien et je garde au frais.

La veille de mon shampooing, je vaporise le mélange sur mon cuir chevelu et puis je masse longuement. J'enroule ma tête d'une serviette et je laisse poser la nuit. Attention ici je tiens à signaler un petit effet indésirable : le gingembre stimule le cuir chevelu... en chauffant ! Donc ne vous étonnez pas si vous sentez votre cuir chevelu chauffer, c'est tout à fait normal. Si c'est insupportable, rincez. Il m'est arrivé d'avoir mal dosé et mis un peu trop de gingembre, mon cuir chevelu était en feu (bon, c'était pas dramatique mais quand même). C'est pourquoi j'ajoute toujours de l'eau et de l'aloé vera pour diluer et adoucir l'effet chauffant. Le lendemain, vous verrez, vous aurez les cheveux un peu cartonneux. Certaines personnes ne font que rincer le gingembre, moi je fais mon shampooing habituel (j'utilise en ce moment le shampooing au Rhassoul Indigène) qui est une petite merveille.

Au début, j'évitais de vaporiser le mélange sur les pointes mais je me suis vite rendue compte que le gingembre non seulement stimule la pousse mais rend aussi mes cheveux tout doux et en pleine santé ! J'ai senti une différence dès la première utilisation : les cheveux sont gainés et beaucoup moins cassants ! Petite précision quand même : j'ai lu sur quelques blogs et sur le groupe Facebook no poo que ce mélange asséchait les pointes chez certaines personnes. A prendre en considération, donc. En parallèle à la cure de gingembre, je prends de la levure de bière, peut-être que les deux font que mes cheveux se sentent pousser des ailes.

♡ MON AVIS

En résumé, je fais la cure depuis le mois de mars, à raison de 2 à 3 shampooings par semaine (donc 2 à 3 vaporisations par semaine). J'ai gagné pas mal de centimètres depuis que j'ai commencé mais surtout mes cheveux sont en pleine santé et ça fait très longtemps qu'ils ne se sont pas aussi bien portés ! Je vous recommande vraiment de tester cette cure et de l'adapter en fonction de vos besoins.

J'ai découvert également que l'huile de ricin était un accélérateur de pousse mais je n'ai pas encore testé depuis assez longtemps que pour vous en parler ici. Si ça vous intéresse, je pourrai en faire un article.

***

Avez-vous déjà testé cette cure ?
Avez-vous d'autres astuces pour la pousse des cheveux ?

6.02.2017

Mes plantes chéries // Mode d'emploi

http://www.lilikus.be/2017/06/mes-plantes-cheries-mode-demploi.html

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais les plantes ont la cote en ce moment ! Est-ce un effet de mode ou bien une envie évidente de renouer avec la nature chez soi ? Quoiqu'il en soit, elles sont en train d'envahir notre quotidien... et le mien aussi ! Depuis que j'ai emménagé dans mon appartement, je m'intéresse aux plantes. J'avais envie de rendre mon intérieur plus agréable et j'ai toujours trouvé qu'un peu de verdures rendait un lieu plus accueillant. Je n'ai jamais eu la main verte, et pourtant, je me débrouille pour le moment pas trop mal avec mes petites copines de verdure. Si jamais vous voulez vous lancer dans l'entretien de quelques plantes, voici une petite sélection des plantes que j'ai chez moi et qui ne sont pas trop difficiles à garder en vie. Si je peux me débrouiller avec, je suis sure que vous pourrez en faire autant ! Cet article est dédié à la jungle qui est en train de prendre petit à petit possession de mon salon.


J'ai commencé ma collection de plantes avec une bébé pilea qui m'avait été donnée via le groupe facebook d'échange de plantes et boutures. Elle a un peu grandi depuis, elle m'a même fait quelques bébés que je suis en train de bouturer. J'ai trouvé des explications intéressantes concernant le bouturages de pilea si ça vous intéresse. J'aime beaucoup cette pilea, je la trouve gracieuse et en même temps totalement extraterrestre avec ses longues tiges qui se terminent par de grosses feuilles rondes. Elle réclame beaucoup d'eau, la terre doit rester humide en permanence. Sa place favorite est sur le rebord de la fenêtre, là ou elle peut capter un maximum de lumière.


Dernièrement, j'ai reçu une branche de Coleus d'une amie. Je n'ai eu qu'à la planter en terre telle quelle et elle a poussé comme rien ! D'ailleurs ses feuilles sont devenues vraiment énormes. Ses couleurs sont incroyables, je m'émerveille chaque jour de tant de beauté.


Je n'aime pas du tout le nom de cette plante : la misère. Je trouve que ça ne colle pas du tout avec son apparence parce qu'elle est si jolie. Je l'ai reçue en bouture, elle trempait encore dans l'eau. Je l'ai plantée et elle a vraiment bien pris, elle s'étend de plus en plus et de nouvelles feuilles arrivent chaque jour. Le verso de la feuille est mauve alors que le recto est vert, ce contraste est étonnant. Encore une petite merveille de la nature.


Je ne pouvais pas passer à côté de cette jolie plante caoutchouc sans l'acheter. J'ai eu un vrai coup de cœur et je l'ai ramenée chez moi (après avoir négocié le prix avec le vendeur, héhé). Elle a trouvé sa place dans mon intérieur, à côté de la fenêtre et elle se porte à merveille. Je ne l'arrose pas trop, à peu près 2 à 3 fois par semaine, pas plus. Ses feuilles sont épaisses et foncées et prennent assez bien la poussière. Je passe parfois un petit coup de chiffon humide pour enlever les petites particules. Je pense faire quelques boutures pour pouvoir échanger avec d'autres plantes sur le groupe Facebook. J'ai trouvé des explications pour bouturer une plante caoutchouc ici.

***

Sur ma wishlist de plantes, j'aimerais beaucoup beaucoup avoir une jolie Monstera (mais pas trop grande). Je trouve cette plante tellement grandiose et imposante. Ses feuilles sont presque comme des mains qu'on peut serrer. Ma recherche continue mais j'attends le coup de cœur avant d'acheter n'importe laquelle.

Je pense que la main verte ça s'attrape et que si les plantes meurent chez vous, ce n'est pas forcément de votre faute, c'est parfois lié à l'endroit. Il y a des appartements que les plantes ne supportent pas et d'autres dans lesquels elles se sentent comme chez elles. Ne désespérez pas si vous pensez ne pas pouvoir vous occuper de plantes, certaines ne demandent que très peu d'entretien. Moi, je pensais ne pas être capable de garder un cactus en vie et pourtant me voilà presque comme Jane dans la jungle. Ça vaut le coup d'essayer, non ?


Et vous, quelles sont vos plantes préférées et pourquoi ?

3.06.2017

Indigène, les savons naturels

http://www.lilikus.be/2017/03/indigene-les-savons-naturels.html

Avez-vous déjà entendu parler des cosmétiques Indigène ? J'ai testé leurs produits durant ces derniers mois pour m'en faire une petite idée et je vous en parle dans cet article.

J'ai eu la chance de rencontrer Eva et Francesco, l'adorable couple (belge!) qui se cache derrière Indigène. Et ils m'ont raconté leur histoire. Francesco est pharmacien et Eva a étudié les sciences biomédicales. C'est en mettant leurs connaissances en commun qu'ils sont crée leur premier savon saponifié à froid. En 2016, ils font un grand voyage autour du monde et c'est lors de ce voyage que l'idée de commercialiser leurs savons prend vie.

J'ai été très touchée par leur histoire parce que je trouve que leur projet a vraiment du sens, qu'ils ont envie de faire les choses bien et on sent qu'ils aiment profondément ce qu'ils font. J'ai vu leurs yeux pétiller quand ils m'ont parlé de leurs produits. Faire des cosmétiques différents, bons pour l'homme et pour la planète avec, avant tout, un vrai soucis éthique est leur moteur. Indigène est également végan puisque les produits ne comportent pas de graisses animales ni cire d'abeille.

Leur gamme de cosmétique est basique mais parfaite quand on cherche des choses simples et efficaces (ce qui est mon cas). Elle se compose de sébums, d'huiles sèches, d'un nettoyant pour le visage, de savons saponifiés à froid, de shampooings solides, et de gommages. Le tout étant décliné en plusieurs types : peaux jeunes/matures, peaux normales/sèches/grasses. Le plus souvent, il existe pour chaque gamme des produits disponibles en version neutre (sans huiles essentielles) et une ou plusieurs versions parfumées. De quoi satisfaire toutes les envies.

***

Voici en détail les produits que j'ai pu tester, merci encore à eux de m'avoir offert la gamme complète de leurs cosmétiques (que j'ai adoré ♡).

Sérum visage peaux jeunes (lavande fine)

Ce sérum est très agréable à utiliser, il laisse un jolie peau souple. Je l'utilise le matin après la douche pour nourrir ma peau pour la journée. Pas de peau qui tiraille et une odeur très délicate de lavande. Existe aussi en version neutre (sans huile essentielle).

• Huile sèche peaux jeunes (neutre)

D'habitude, je ne suis pas une très grande fan des huiles sèches, c'est une substance que j'ai dû mal à apprivoiser. L'huile sèche Indigène est très différente de celles que j'ai pu tester jusqu'à présent parce qu'elle pénètre très rapidement et ne donne pas la drôle de sensation que j'avais dans mon souvenir. J'ai testé l'huile sèche neutre, elle ne sent presque rien mais nourrit le corps comme il fait après le bain ou la douche, bref, je l'adore !

• Nettoyant visage journalier (toutes peaux)

Ce nettoyant visage m'a beaucoup intrigué car ce n'est pas un nettoyant comme les autres. Il s'agit d'une poudre composée de rhassoul et de poudre de son d'avoine qu'il faut mélanger à un peu d'eau pour former une pâte à masser sur le visage. Je dirais que c'est plus exfoliant que nettoyant mais j'ai été très surprise de la douceur de ma peau après utilisation. L'odeur qui s'en dégage est très agréable, ça sent l'avoine. Par contre, il rend ma peau un peu sèche, hydrater sa peau après est indispensable. Son utilisation n'est pas hyper pratique et il faut apprendre à doser correctement pour éviter d'avoir une pâte trop liquide. Je ne l'utilise pas tous les jours, je préfère mon éponge Konjac qui est plus douce mais de temps en temps, c'est très agréable. Très belle découverte !

Savon peaux sensibles saponifié à froid (neutre)

Le savon Indigène pour peaux sensibles me convient très bien, il est super doux et il mousse bien. Je l'utilise depuis un mois tous les jours sous la douche et je n'ai pas remarqué avoir la peau plus sèche que d'habitude. Je pense que la version neutre me convient parfaitement car j'ai tendance à faire de l'eczéma sur les bras en hiver en peut-être qu'un savon avec huiles essentielles m'aurait irrité la peau.

• Shampooing au rhassoul - Cheveux normaux (pamplemousse & citron)

Le rhassoul est un produit dont j'avais déjà entendu parler, notamment parce que ma sœur l'utilise pour faire des mixtures pour se laver les cheveux. Un shampooing au rhassoul directement prêt à l'emploi, quelle bonne idée ! J'ai remarqué qu'il asséchait pas mal mes cheveux, donc je l'utilise en alternance avec un autre shampooing, soit le Lamazuna, soit le La Petite Sorcière, et je nourris mes cheveux humides avec de l'huile d'amande.

***

J'en ai profité pour poser quelques questions à Eva et Francesco concernant les différentes étapes du processus de créations de leurs cosmétiques.

Les idées : la gamme actuelle est composée de produits basiques... mais les nouvelles idées fusent ! Lors de notre voyage d'un an autour du monde, nous avons scruté ce que se faisait de mieux dans les différentes cultures découvertes. Ces idées mélangées à des besoins réels sortiront certainement petit à petit dans les mois/années à venir !

La sélection des matières premières : pour des raisons évidentes (écologiques mais aussi liées aux conditions de travail), nous avons fait le choix de sélectionner des matières premières au maximum produites dans l'Union Européenne. Ce n'est pas plus économique (le Made in China est bien moins coûteux que le Made in France), mais ça nous tenait à cœur ! Une autre point important est nos matières premières qui sont toutes issues de l'agriculture biologique, ce qui est un point essentiel pour le respect de l'environnement.

Les tests : tous les produits sont testés sur nos familles (les chanceux) avant d'être produits à plus grande échelle.

La validation : un cosmétique est un produit très réglementé. Comme Francesco est pharmacien, cela facilite l'écriture du DIP (dossier information produit) et la notification sur le portail européen. Ces points sont essentiels pour s'assurer que le cosmétique est fabriqué dans de bonnes conditions et qu'il n'induit pas d'effet secondaire indésirable !

La fabrication : tout est fait à la main (avec amour) dans un laboratoire aux normes, en périphérie de Bruxelles. Depuis mi-décembre 2016, nous avons le label belge officiel "Artisanat certifié".

Le packaging : simple, nature et surtout durable ! On a privilégié des packagings en verre et/ou minimalistes. Bye bye le plastique !

La vente : nous vendons à domicile (sur commande), sur des marchés (pour l'instant uniquement des marchés de Noël) et dans des magasins bio/locaux/vrac. Si un pop-up store est tenté de distribuer Indigène, qu'il nous fasse signe ;-)

Indigène a obtenu en décembre 2016 le label Artisanat, leurs cosmétiques sont donc certifiés produits fabriqués à la main, bravo à eux !

 *** 

Je vous recommande vivement de tester leurs jolis savons et huiles, ils méritent d'être connus ! Indigène est un bien joli projet avec de vraies valeurs, je leur souhaite une très belle continuation !


☞ Vous retrouverez Indigène sur leur site !
☞ Si vous voulez vous procurer leurs jolis savons, ils sont en vente chez BelgoMarkt, La Ruche qui dit Oui et bientôt chez Färm ! Sinon en vente privée vous pouvez les contacter via info@be-indigene.be !

12.21.2016

Berlin // Original Unverpackt

http://www.lilikus.be/2016/12/berlin-original-unverpakt.html

La semaine dernière, j'étais en voyage à Berlin. J'avais repéré quelques adresses de boutiques et endroits sympa que je voulais absolument visiter lors de mon séjour. Le magasin Original Unverpakt faisait partie de ma liste de magasins à ne pas rater !

Cette boutique ne vendant que des produits en vrac est la toute première qui a ouvert en Allemagne. J'avais entendu beaucoup de bien de ce magasin avant de m'y rendre, j'avais même cru comprendre (à tort) que c'était le plus grand supermarché de vrac d'Europe. En réalité, il s'agit d'une boutique pas si grande que ça, tout à fait similaire à celles que nous avons en Belgique. A la seule différence que nous n'avons pas encore de boutiques 100% vrac en Belgique. En général, il s'agit plutôt d'épiceries bio qui proposent aussi un choix de produits en vrac.

Pour être franche, j'étais super déçue parce que je m'attendais à un truc immense, genre vraiment un supermarché avec du vrac. Au final, je me rends compte que je me suis montée un peu trop la tête avec ce supermarché (sur leur site, le magasin avait l'air tellement plus grand). Bref, petite déception. Mais tout de même j'ai trouvé leurs produits intéressants, par exemple ils vendent du bicarbonate de soude en vrac, du shampooing, du savon vaisselle et ce genre de produits qu'il n'est pas toujours évident de trouver habituellement en vrac. Ils on également un chouette assortiment de gourdes et boîtes en inox, des bocaux et des bouteilles en verre sont également mises à disposition.


En résumé, c'est une très bonne adresse à Berlin mais c'est un magasin assez similaire à ce qu'on trouve en Belgique. Je le compare à l'Entre-pot, ce magasin de vrac qui a ouvert tout récemment ses portes à Liège !

☞ Adresse : Wiener Straße 16 - 10999 Berlin

Et vous, achetez-vous en vrac ?
Avez-vous des épiceries à vrac près de chez vous ?

12.19.2016

Lularium // Les pochettes à huiles essentielles

http://www.lilikus.be/2016/12/lularium-les-pochettes-huiles.html

Avez-vous aussi un tas d'huiles essentielles à la maison qui trainent dans une boîte dans votre salle de bain ? C'était mon cas jusqu'à ce que je découvre les jolies créations de Ludivine. En voilà une belle idée : des pochettes aux coloris et motifs super mignons dans lesquelles ranger ses huiles essentielles. 

C'est très pratique aussi pour les voyages. Si j'avais eu cette pochette lors de mes derniers voyages, les étiquettes de mes huiles essentielles ne se seraient peut-être pas effacées aussi vite. Et puis c'est plus facile à trouver que lorsqu'il faut aller chercher un flacon au fond de sa trousse de toilette.

La pochette peut contenir jusqu'à 10 flacons, ce qui est déjà pas mal. Moi j'en possède huit pour le moment mais je risque de m'en procurer de nouvelles, surtout si je veux continuer à fabriquer mes cosmétiques moi-même.

J'en profite pour vous parler des 8 huiles essentielles que j'utilise plus ou moins au quotidien. Il s'agit ici de mon expérience personnelle mais je ne prétends pas que ce soit LA meilleure utilisation. Surtout, renseignez-vous bien avant d'en utiliser, certaines sont dangereuses si on ne les prends pas correctement.

La lavande vraie est celle que j'utilise le plus (d'ailleurs je n'en ai presque plus je vais devoir en racheter) je verse quelques gouttes sur mon oreiller avant d'aller dormir quand je suis dans des périodes particulièrement stressantes et que j'ai besoin de me sentir apaisée pour trouver le sommeil.
Le tea tree je l'utilise quand je sens qu'un bouton va pointer son nez sur mon visage, j'applique une petite goutte au doigt. 
La menthe poivrée me sert pour la recette de mon dentifrice maison. Et sinon quand j'ai des troubles de digestion / envie de vomir, j'en prends une goutte ou deux directement dans la bouche.
L'eucalyptus radié je l'utilise en inhalation quand j'ai le nez bouché où que je tousse, bref quand je commence un rhume ou autre infection virale.
• Le ravintsara renforce mon immunité quand je sens que je vais tomber malade ou que je débute un rhume. Je me masse le bas du dos, le thorax et la plante des pieds avec quelques gouttes. Sensation de fraîcheur immédiate et les microbes ne s'installent pas.
L'origan est super contre la grippe. Par contre, elle est vraiment très très très forte. J'en ai pris une goutte sur un biscuit lorsque je sentais que j'étais en état grippal et je m'en souviendrai longtemps : yeux qui pleurent, envie de vomir tellement c'était fort.
Le cannelier de Chine est aussi très forte. A prendre avec modération. Elle est a utiliser en cas d'intoxication alimentaire ou tourista (vive les voyages). Je l'ai rarement utilisée mais je l'avais en poche en Thaïlande.
La citronnelle de Java me sert contre les insectes indésirables en été (les moustiques principalement). Par exemple, j'en mettais quelques gouttes aux quatre coins de mon lit en Thaïlande. J'en ai aussi utilisé dans ma recette de déodorant pour ses propriétés déodorantes !


Personnellement, je trouve l'idée de la pochette géniale ! Pratique à ranger grâce aux petits élastiques qui permettent de retenir chaque petit flacon et tellement mignonne, cette pochette va me suivre lors de mes prochains voyages, c'est sûr !

Ludivine vend ses créations sous le nom Lularium et vous pouvez retrouver les pochettes à huiles essentielles dans quelques herboristeries à Bruxelles : 

• l'herboristerie du Pépin : rue du Pépin 38 - 1000 Bruxelles
• l'herboristerie Moderne : rue du Marché au Charbon 87 - 1000 Bruxelles

***

Utilisez-vous les huiles essentielles ?
Comment rangez-vous vos huiles essentielles ?

12.08.2016

Wear a story // La mode recyclée

http://www.lilikus.be/2016/12/wear-story-mode-ethique.html

Je suis très heureuse de vous écrire aujourd'hui pour vous parler d'un projet qui me tient particulièrement à cœur. Je voulais vous présenter Wear a story, le super concept d'une jeune styliste bruxelloise.

Wear a story est une marque bruxelloise de prêt-à-porter qui utilise des tissus issus de vêtements existants pour créer des collections ultra originales dont chaque pièce est unique ! Lauriane, la créatrice s'est lancée dans l'upcycling en 2014 et depuis, ses collections n'ont cessé d'évoluer. Dans un soucis éthique de non-gaspillage, Lauriane a eu envie de créer de nouvelles choses avec des matières destinées à être jetées.

Le concept de réutiliser du vieux et de le transformer pour en faire du neuf me séduit totalement !


Le style Wear a story est sportswear, coloré et décalé. On retrouve des pièces différentes dans chaque collection, il y a les robes, les sweats et les t-shirts. Chaque pièce porte un nom (Arlette, Jacqueline, Paulette) qui pourrait être celui des précédentes propriétaires des vêtements que Lauriane a utilisés pour créer les nouveaux.

En ce qui me concerne, j'ai opté pour un t-shirt (le modèle Jaklien) ultra peps (gros craquage, moi qui ne porte que du noir, du gris ou du bleu) et je l'adore ! Associé à un jeans ou à un short en été, il va être top ! J'adore les motifs noirs qui donnent toute l'originalité au t-shirt. La coupe est ample, et le dos est féminin avec les boutons ajoutés.

Les tissus que Lauriane récupère pour créer ses modèles sont choisis avec beaucoup de soin, dans un soucis esthétique mais également qualitatif. Les coloris sont variés et toujours mixés avec goût avec d'autres tissus. Chaque pièce est unique et ultra originale.

Sur chaque étiquette, on retrouve une photo de ce à quoi ressemblait initialement le vêtement qui a été utilisé pour réaliser la nouvelle pièce. Par exemple, mon t-shirt a été fait à partir d'une chemise à courte manches et d'une robe longue.


Je voulais également mettre en avant tout le travail qu'il y a derrière chaque pièce que Lauriane fabrique. Elle fait vraiment un travail remarquable. Je lui ai donc demandé de me détailler les étapes depuis la recherche de tissus jusqu'au vêtement final mis en vente. Et voici sa réponse :


1/ La collecte : je chine des anciens vêtements avec du tissus de qualité et des motifs et couleurs qui me parlent.

2/ La création de la collection : je choisis quel type de tissus, motifs et couleurs donneront le ton pour la collection en cours (par exemple cette saison, ce sont les motifs larges de la fin des années 80). Ensuite je dessine et puis réalise les prototypes des modèles qui feront partie de la collection. Ces modèles/coupes seront reproduites avec des tissus différents.

3/ Le traitement des anciens vêtements : je sélectionne les tissus qui feront partie de la collection, je les lave en machine pour enlever les odeurs et les taches et pour m'assurer que la matière ne bougera plus. Je les trie selon le type de matière. Je prends également chaque pièce en photo (pour le avant/après des étiquettes). Je démonte chaque vêtement pour n'avoir que des pièces plates et pouvoir couper mes patrons facilement dedans.

4/ La découpe : je coupe les tissus pour les nouvelles pièces selon les patrons.

5/ La couture : je travaille en collaboration avec des couturiers indépendants et des ateliers de production qui sont situés a Bruxelles.

6/ Le packaging : la réalisation du packaging est une étape importante puisqu'il faut réaliser l'étiquette qui est propre à chaque pièce.

7/ La distribution : je participe à des ventes de créateurs, des pop up shop et je propose les pièces via l'eshop.

Quand on connait toutes les étapes qui existent pour la fabrication d'un vêtement (et pas seulement pour Wear a story), on se rend compte à quel point c'est un vrai gros travail. Il y a de quoi se poser de sérieuses questions concernant les prix pratiqués dans les grandes enseignes textiles. Cela fait déjà un petit temps que je suis en pleine réflexion par rapport à cela et je pense que j'aurais beaucoup de mal à retourner acheter mes vêtements dans les grandes enseignes de mode. Je privilégie à présent les achats de seconde main (un petit article dédié à mes boutiques favorites) et les pièces de créateurs comme Wear a story ou La Révolution Textile.


Wear a story est une jeune marque très prometteuse. En portant une pièce Wear a story, on ne porte pas seulement un vêtement mais toute l'histoire qui va avec !

☞ Wear a story sera présent :

• Le 11 décembre au Christmas Designer Market (Halles Saint Gery, 1000 Bruxelles)
• Les 16-17-18 décembre au X-Mas La Lustrerie (Rue des Palais 153 - 1030 Bruxelles)
• Les 8 décembre et 29 janvier à Saint-Médard Expérience (Rue Haute 298-300 - 1000 Bruxelles)

Pour en savoir plus sur Wear a Story, allez voir la page Facebook ou sur le site !

***

Connaissiez-vous Wear a story ?
Aimez-vous l'upcycling ?